Le Zéro Phyto

Le Zéro Phyto

Category : Actualités

Le Parlement a adopté définitivement jeudi 23 janvier 2014, par vote à l’Assemblée nationale, une proposition de loi du sénateur écologiste Joël Labbé qui interdit les pesticides dans les espaces verts publics à partir de 2020 et dans les jardins particuliers à compter de 2022. Plusieurs collectivités se sont félicitées de ce vote.
La lutte chimique reste un outil essentiel, facile d’utilisation, efficace et peu coûteux, de protection des cultures. Elle permet de préserver le potentiel de production, de régulariser les rendements et d’assurer une certaine qualité sanitaire des productions végétales. Jugés longtemps indispensables, les pesticides sont désormais au centre des préoccupations environnementales. Tous les utilisateurs de pesticides (agriculteurs, collectivités, gestionnaires d’infrastructures et particuliers) doivent se mobiliser pour mettre en œuvre des solutions alternatives sans pesticides.
Sensibiliser les jardiniers amateurs
17 millions de Français qui cultivent un bout de jardin, un potager, ou qui entretiennent soigneusement leur pelouse utilisent des pesticides. Au total, le million d’hectares de jardins, privés ou collectifs, reçoit chaque année 5 000 tonnes d’herbicides, de fongicides et d’insecticides. Des actions de sensibilisation ont été conduites afin d’inciter ces jardiniers à se tourner vers d’autres techniques plus naturelles.
Prévenir plutôt que guérir
Les actions de prévention des risques doivent être menées à destination :
  • des pouvoirs publics,
  • des fabricants de produits et de matériel de traitement,
  • des distributeurs,
  • des professionnels agricoles,
  • des collectivités territoriales.
Parmi les actions mises en œuvre, le code de la santé publique fixe les limites de concentration de pesticides dans les eaux potables à 0,1 µg/l par substance individualisée et 0,5 µg/l pour le total des substances actives mesurées. Des périmètres de protection des captages doivent être mis en place. D’autres actions règlementaires sont prévues par la loi sur l’eau de décembre 2006, en particulier la mise en place de programmes d’actions sur les aires d’alimentation des captages prioritaires.
Plan Ecophyto: la France réduit l’usage des pesticides
L’État a présenté fin 2008 un plan d’action interministériel visant à réduire et à améliorer progressivement l’utilisation des pesticides. Ce plan reprend et concrétise les conclusions du Grenelle de l’environnement sur les phytosanitaires.
Au-delà des seuls parcs et jardins, c’est donc un pan entier de l’aménagement urbain qui est concerné par ce virage (voirie, bâtiments, espace public…). Avec bien sûr, à la clé, un impact non négligeable sur l’eau et les milieux naturels.

 

Sources:

http://www.zerophyto.fr/

http://www.lagazettedescommunes.com


Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FaceBook